Parcs et jardins

Parcs et jardins

Véritable musée des senteurs, les jardins des Alpes de Haute-Provence offrent une variété végétale infinie. Petits ou grands, ils méritent le détour. Lieu de découverte et de savoir, lieu de rêve et de détente, ils vous proposent des visites programmées ou des balades reposantes.

Rechercher un parc ou un jardin

Les jardins de Salagon à Mane

Un manuel à ciel ouvert et une création esthétique.
Installé sur le site d’une ancienne exploitation agricole gallo-romaine, le Prieuré de Salagon abrite le Conservatoire ethnobotanique de Haute-Provence.
Réserves de mémoire et royaumes des senteurs, les 4 jardins – le jardin médiéval, le jardin des simples et des rudérales, le jardin des senteurs, et enfin le jardin des temps modernes – permettent de redécouvrir des savoirs oubliés quant aux vertus aromatiques des herbes.
Créés à partir de 1986, ils ont été conçus par Pierre Lieutaghi, ethnobotaniste et écrivain, qui en est aussi le conseiller scientifique. Ils proposent des accès à la diversité de la flore du climat méditerranéen à tendance montagnarde.
Des plantes de décombres aux jardins à caractère historique, ils témoignent de la multiplicité des rapports entre la flore et notre société et sont conçus en étroite complémentarité avec les autres éléments offerts à la visite.
www.musee-de-salagon.com

L’Abbaye de Valsaintes à Simiane-la-Rotonde

Parcs et jardins dans les Alpes de Haute-Provence : Abbaye de ValsaintesFlamboyante alliance du minéral et du végétal. Sur un site historique et culturel multimillénaire, l’Abbaye de Valsaintes, abbaye cistercienne de Provence, réédifiée au XVIIème siècle, se niche au cœur d’une splendide roseraie.

Le jardin est devenu un « sanctuaire naturel » dans lequel prospèrent aujourd’hui des centaines de rosiers, d’arbres, d’arbustes, de plantes vivaces, aromatiques et sauvages, en cohabitation avec une multitude d’espèces d’insectes, d’oiseaux et de petits animaux pour créer un univers végétal harmonieux.

Au rythme des restanques, découverte des espaces floraux riches de centaines de roses associées à une flore spontanée ou introduite. À noter un espace « sauvage » protégé rassemblant les plantes des terres sèches vivant sans arrosage dans le respect des cycles naturels et de la biodiversité locale.
www.valsaintes.org

La Thomassine à Manosque

Parcs et jardins dans les Alpes de Haute-Provence : Jardin ThomassineUne maison de la Biodiversité à la recherche des goûts perdus. Avec son verger de quatre ha et son potager de 5 000 m2, la Thomassine est un musée vivant des végétaux oubliés.
Verger conservatoire avec douze mille arbres dont deux cent quatre-vingt-dix variétés fruitières anciennes, potager accueillant des dizaines de variétés de légumes presque disparus, la Thomassine est un lieu de découverte de la biodiversité, sauvage et domestique.

 

Le jardin des papillons à Digne-les-BainsParcs et jardins dans les Alpes de Haute-Provence : Jardin aux papillons

Une réalisation unique en France. Les Alpes de Haute-Provence constituent la toute première région d’Europe par la diversité des espèces : plus de deux mille cinq cents, hétérocères (papillons de nuit) compris. Deux cents espèces diurnes sur les deux cent-soixante que compte le territoire français métropolitain.
Ce jardin entièrement dévolu aux papillons permet au public d’observer une centaine d’espèces, plus de la moitié des espèces répertoriées en France, qui volent en toute liberté, dans des conditions idéales.
D’avril à septembre, les visiteurs peuvent découvrir en compagnie d’un guide-naturaliste, le monde fascinant et interdépendant des plantes et des papillons.
www.prosperpine.org

Le Parc Saint-Benoît à la Réserve géologique de Digne-les-Bains

Le Musée-Promenade est un lieu unique, composé d’un grand parc ombragé où sentiers et ruisseaux se croisent, où cascades et œuvres d’art se rencontrent. Des artistes de renommée internationale y ont puisé leur inspiration tels Andy Goldsworthy, Joan Fontcuberta, Sylvie Bussières, Agathe Larpent.

Espace de promenade, de création, dominant Digne du haut de son piton de tuf, il accueille le visiteur et le plonge dans un univers feutré qui le conduit doucement au coeur de la mémoire de la Terre à travers différents sentiers thématiques : le Jardin de Kamaïshi, le Sentier de la dalle aux ammonites, le sentier de l’eau, le sentier des cairns, le sentier des remparts.
www.resgeol04.org

Le jardin botanique des Cordeliers à Digne-les-Bains

Situé au cœur de la ville, le Jardin des Cordeliers réunit dans quatre parcelles thématiques les plantes aromatiques et médicinales de notre région, un jardin potager de légumes anciens agrémenté d’un petit labyrinthe et un jardin sensoriel.

Couleurs et senteurs de ce lieu paisible et familier se rajoutent à la poésie ambiante : un jardin de charme où il fait bon flâner.

Le parc du château à Château-Arnoux

Le parc du Château a toujours été un espace récréatif. L’introduction à partir du XVIIIème siècle d’essences végétales exotiques n’a fait que confirmer cette vocation. La promenade jusqu’à la ferme de Font Robert, plongée dans l’ombre fraîche ramène à des époques ou le temps avait une valeur bien différente que celle qu’il a aujourd’hui.

Le projet « jardin des Alpes » a permis de restructurer et d’embellir le parc. Il propose de découvrir des thématiques variées et méconnues à travers dix stations explicatives.
www.la-moyenne-durance.fr

Le cimetière classé de Forcalquier

Classé 2ème d’Europe, ce cimetière est remarquable pour la forme de taille particulière de ses ifs qui le font ressembler à un grand parc. Ils ont été taillés en arcades et chaque « porte » ainsi creusée dans le feuillage aboutit à une tombe. Cette abondance de nature donne dès l’entrée l’impression d’un vrai labyrinthe. Ces massifs constituent la plus grande superficie d’ifs de l’hexagone.

Le parc du Couvent des Cordeliers à Forcalquier

Au cœur de Forcalquier, le couvent des Cordeliers, maintenant dédié à l’Université des saveurs et senteurs, ouvre au public un parc arboré composé de parterres de plantes à parfum, aromatiques et médicinales.

Collections de plantes à parfum (pivoine, lys), rose centifolia et damaska, variétés oubliées de fruitiers, arbres et arbustes odorants peuplent le parc du couvent.

En savoir plus : Université Européenne des senteurs et saveurs

Brochure Le mag découvertes

couv-mag-decouverte

Visualiser le mag découvertes des Alpes de Haute-Provence
sur calameo
Télécharger le mag découvertes des Alpes de Haute-Provence

Mot(s) clé(s) associé(s):
  • Tweets