Curiosités géologiques

Véritables monuments naturels, les sites classés des Alpes de Haute-Provence étonnent par leur ambiance grandiose ou séduisent par leur côté intimiste.

Curiosités géologiques Grès d'Annot

Dans les Gorges du Verdon, au Grand Canyon, des falaises calcaires hautes de 300 m dominent le torrent vert émeraude.

 À Annot, d’énormes blocs de grès composent un paysage titanesque au milieu des châtaigniers pluri-centenaires.

Les « Pénitents » des Mées, gigantesques amas de poudingue érodés dominent la Vallée de la Durance.

Près de Colmars-les-Alpes, la cascade de la Lance entonne toute l’année un chant mélodieux.

En Ubaye, les abords du Lac du Lauzet ressemblent à une peinture romantique et les cyprès de Saint-Michel-l’Observatoire évoquent les paysages de la Grèce Antique.

Les Mourres à Forcalquier

Le plateau des Mourres est peuplé d’étranges concrétions calcaires qui ressemblent parfois à des visages, d’où le nom « Mourres » qui veut dire figure, tronche en provençal.

Le site des Mourres s’étale au Nord de Forcalquier. Le sol est composé de roches sédimentaires sur plusieurs mètres de profondeur, des marnes riches en calcaire.

Au fil du temps, les eaux de pluie et le vent ont lessivé le sol, emportant grain après grain une partie de ces marnes les plus friables. Les parties calcaires plus dures ont mieux résisté à cette érosion, de telle sorte qu’elles coiffent et protègent à présent des portions plus tendres.

Avec le temps, les parties inférieures finissent par disparaître, ne laissant que le rocher supérieur posé sur le sol.

Les rochers des Pénitents aux Mées

Le village des Mées doit sa notoriété aux rochers étroits qui se dressent sur plus de 100 mètres de haut sur la commune. On les appelle les Pénitents des Mées en raison de leur silhouette.

D’après la légende, ils représentent les moines de la Montagne de Lure qui ont été pétrifiés (au sens propre) par Saint Donat au temps des invasions sarrazines pour s’être épris de belles jeunes femmes Mauresques qu’un seigneur avait ramenées d’une croisade.

Les rochers ressemblent effectivement à une procession de moines capuchés de leur cagoule pointue que l’on devine alors honteux de leurs désirs si l’on connaît la légende…

Le panorama du vélodrome d’Esclangon en pays dignois

Le Vélodrome de la Réserve Naturelle Nationale Géologique de Haute-Provence est un pli de renommée mondiale qui dessine les deux tiers d’un vélodrome.

Sa géométrie spectaculaire lui vaut d’être visité chaque année par de nombreux curieux.

Le panorama est aménagé sur le petit sommet (1 151 m) qui domine le village du vieil Esclangon.

Autres pages sur le sujet

Mot(s) clé(s) associé(s):